2. L’administration communale : un outil efficace au service du citoyen et du bien commun.

Aujourd’hui

L’administration communale pourrait être améliorée et devenir plus efficace.

Cette situation ne dépend cependant pas des agents communaux, mais des élus. Les relations entre les échevins et leur administration ne sont pas bonnes. Les élus manquent de projets, de vision globale, d’objectifs à long terme. Les agents communaux sont démotivés par cette situation.

Ce que nous souhaitons

L’administration communale est un acteur primordial dans le bon fonctionnement d’une commune. L’efficacité de l’administration communale résultera le plus souvent de la combinaison des trois éléments suivants : la compétence, la motivation et les moyens matériels.

Nous voulons favoriser l’implication et la motivation de l’administration communale en encourageant la formation permanente du personnel communal, en établissant des objectifs qualitatifs, en améliorant la relation permanente avec l’autorité politique, en réservant à l’administration les moyens matériels nécessaires pour se doter à tous les niveaux d’outils performants.

ECOLO souhaite que l’administration communale soit un relais efficace entre la population et le pouvoir politique, que l’administration soit au service de tous les habitants.

Pour cela, nous proposons …

De soumettre l’autorité politique (le conseil et le collège) et l’administration à un règlement d’ordre intérieur qui précise des règles de bonnes relations entre les divers acteurs de la vie communale.

De décloisonner les différents domaines de la gestion communale pour favoriser une approche globale et adapter l’organisation administrative à cet objectif.

D’évaluer le besoin de formation de l’administration et proposer un plan de formation permanente adéquat.

D’évaluer les besoins matériels de l’administration et établir un plan d’investissement.

D’améliorer la communication interne (à l’intérieur de l’administration notamment par la création d’un journal interne) et externe (avec la population notamment par la création d’un service de consultation pour guider l’habitant dans ses démarches administratives)

D’instaurer une fonction de conciliateur qui sera chargé de recueillir les plaintes de la population en ce qui concerne le bon fonctionnement de la commune et de faire des propositions d’amélioration à une cellule « qualité » à laquelle il participera.

D’instaurer une cellule « qualité » chargée d’établir des objectifs en matière de qualité de service et d’en évaluer les résultats.

De favoriser la réduction du temps de travail pour créer des emplois par une embauche compensatoire et améliorer la qualité de vie du personnel communal.

Nous souhaitons que les Échevins et le Bourgmestre consacrent un temps de travail suffisant à la gestion de leur administration.
La réévaluation prévue de leurs indemnités leur permettra de s’engager dans ce sens. Ecolo rappelle aussi son opposition ferme aux cumuls des mandats.

 

 

Share This