8 L’enseignement

 

Aujourd’hui

En ce qui concerne l’enseignement fondamental, nous pensons que les écoles fonctionnent de manière trop individuelle. Nous voulons dépasser le clivage des réseaux et favoriser l’échange et les projets communs (à l’image de l’opération  » Les tambours de la paix  » menée l’année scolaire précédente)

La qualité d’une école dépend d’abord de son équipe pédagogique. Toute nomination doit se baser principalement sur les compétences pédagogiques des candidats. Nous voulons dépolitiser les nominations par une délégation à une commission scolaire du choix des enseignants.

En tant que pouvoir organisateur de ses écoles fondamentales, le conseil communal peut favoriser la participation des parents au projet éducatif de l’école par le biais du Conseil de participation, en lui donnant toute la place qu’il mérite.

Nous voulons encourager les pratiques civiques et l’éducation citoyenne dans les écoles fondamentales par une animation adéquate tant de l’équipe éducative que des enfants.

Enfin, en matière de sécurité, nous estimons qu’il est urgent de réaliser les aménagements nécessaires en vue de sécuriser les abords de certaines écoles (Xhendelesse, Charneux, et. .. ).

Nous proposons de …

Sécuriser les abords des écoles par la recherche de solutions concertées avec les parents et les riverains. La sécurité aux abords des écoles est une priorité n°1.

Mettre sur pied une commission scolaire chargée de choisir les enseignants et de proposer les nominations au Conseil communal. Donner à cette commission scolaire un rôle de surveillance du rôle effectif des Conseils de participation dans les écoles.

Soutenir la formation permanente des enseignants dans le domaine de la citoyenneté en organisant des animations spécifiques et en encourageant la participation aux initiatives déjà existantes

Créer une cellule pluraliste d’enseignants pour favoriser la concertation et les rencontres entre les différentes écoles, tous réseaux confondus, et promouvoir la réalisation de projets communs

Appuyer le projet de lancien Ministre de l’enseignement fondamental, Jean-Marc Nollet, de créer des garderies scolaires communales accessibles gratuitement.

Compléter l’infrastructure scolaire dans certains villages.

Une attention particulière devrait être portée à l’introduction des nouvelles technologies à l’école : soutien à la formation permanente des enseignants , achat de logiciels éducatifs disponibles pour toutes les écoles…

Voici quelques années, un projet de soutien aux familles de jeunes enfants en difficulté scolaire avait été mis en place. Il permettait de remédier efficacement et précocement à des situations d’échec. Faute d’attention du pouvoir communal, le projet a disparu.

Pour prévenir la violence dans certaine école, une attention particulière pourrait être apportée au dialogue parents-enseignants.

 Nous pensons enfin qu’il faut renforcer et développer le rôle citoyen de l’école.

La commune doit aider les responsables d’école a mener cette mission.

 

Share This