Au conseil communal, l’ensemble des conseillers CDH/PS/HDM veulent nous réduire au silence. Ils nous empêchent de faire notre travail.{mosimage}

C’est un scandale et une atteinte à la démocratie.

Pour ce conseil communal du 16 février, Geneviève et moi déposons le mercredi 11 février, dans les temps voulus, quatre points complémentaires à l’ordre du jour auprès du Secrétaire communal.

Le Secrétaire accepte nos points et envoie à tous les conseillers un complément à l’ordre du jour.

Le lundi en début de séance, le bourgmestre lit l’ordre du jour, énonce les points que nous avons ajoutés et propose qu’ils soient reportés en fin de séance. Ce qui est accepté à l’unanimité.

Mais en fin de séance, avant d’aborder nos quatre points, les comportements changent.

Le Bourgmestre met en cause nos points estimant d’abord qu’ils ne sont pas de compétence communale.

HDM lui emboîte le pas considérant que les conseillers manquent d’informations pour pouvoir réagir à nos propositions.

Enfin, nous sommes accusés d’encombrer les séances de débats sans intérêt et d’utiliser le conseil comme une tribune politique.

Ces allégations sont scandaleuses. Nous vous invitons à lire le texte des interpellations que nous avions préparées ci-contre.

A vous de juger !

Nous pensons que chacun des points étaient bien de compétence communale.

   1. Une proposition du Ministre de la Mobilité de Wallonie d’organiser une action subsidiée dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité envoyée à toutes les communes wallonnes… Ce ne serait pas de la compétence de la commune ?
   2. La chasse aux chômeurs, organisée par le gouvernement fédéral Libéral /Socialiste, qui enverra les chômeurs exclus vers l’aide sociale et donc à charge du CPAS de la commune ! Ce ne serait pas de la compétence de la commune ?
   3. La vallée du Bolland, 42 hectares sur notre territoire communal, classée site Natura 2000 par le gouvernement wallon ! Ce ne serait pas de la compétence de la commune ?
   4. Le tour des communes réalisé en 2001/2002 par le Collège de Herve. Collège qui s’est engagé à le réaliser à nouveau en 2004 ! Ce ne serait pas de la compétence de la commune ?

Nous pensons que l’information sur ces points était largement disponible.

Pour les trois premiers, nous invitons le lecteur à introduire chaque sujet sur n’importe quel moteur de recherche sur Internet. Ce sont à chaque fois des dizaines de références qui vous seront proposées.

L’administration communale dispose, de plus, de toutes les informations nécessaires. Le Collège a reçu l’invitation du Ministre. L’Echevin de l’environnement l’a dit lui-même en séance. "Chasse aux chômeurs" et "Site Natura 2000" sont des sujets qui s’étalent dans toute la presse.

Quant au quatrième point, il s’agit d’une action décidée à l’initiative de l’ex-échevin Marc Goblet.

Dire que l’on manque d’informations sur ces sujets relève de la mauvaise foi ou de la paresse. Enfin, nous accuser Geneviève et moi, d’utiliser le Conseil Communal comme une tribune politique, c’est faire injure à la démocratie.

Nous travaillons, nous préparons longuement nos interventions au conseil communal, nous portons des débats, nous tentons d’amener des réflexions pertinentes. Donc nous dérangeons et nos adversaires veulent nous réduire au silence. Damien Quittre.

Share This