De la chaleur à volonté ?

Les hausses successives du prix des produits pétroliers ont réveillé une volonté d’indépendance par rapport aux combustibles fossiles. De plus, dans une optique planétaire, notre pays s’est engagé, comme beaucoup d’autres, à réduire ses émissions de CO2 (Protocole de Kyoto).

Un coût d’installation intéressant

Actuellement, l’énergie solaire thermique est particulièrement bien subsidiée par les pouvoirs publics.

A titre d’exemple, pour une installation solaire pour la production d’eau chaude sanitaire de 3-4 personnes à raison de 60% réalisé par le solaire (kit boiler 300 l + 5 m² de panneaux), on arrive à un budget d’environ 5000 à 6000 € en utilisant le matériel haut de gamme[1] du fabriquant allemand Wagner, spécialisé dans le solaire depuis 25 ans.

De ce coût de base, il faut déduire les primes suivantes :

  • Remise d’impôt de 40 % du montant de la facture, maximum de 3380 € : 1600 €
  • Prime de la Région Wallone : 1500 € (4 premiers m²) + 100 € (5e m²) = 1600 €
  • Province de Liège : 650 €
  • Communes (variable selon la commune) : 250 €

Total des primes : 4900 €

Le coût réel de votre installation est donc de 6000 – 4900 = 1100 € seulement !

Au total, c’est donc plus 80 % de l’installation solaire thermique qui est subsidiée dans la plupart des cas ! Sachant que cette installation produira gratuitement entre 60 et 70 % de votre eau chaude sanitaire pendant au moins 20 ans.

Fonctionnement des panneaux thermiques

Capteur plan EURO C20-AR, Wagner & Co.

Schéma d'une installation solaire thermique pour la production d'eau chaude sanitaire
Schéma d’une installation solaire thermique pour la production d’eau chaude sanitaire

Les panneaux solaires, aussi appellés "collecteurs" sont placés sur le toit des bâtiments, orientés autant que possible vers le sud. Ils reçoivent la chaleur du soleil, et transmettent celle-ci à un fluide caloporteur antigel qui circule à l’intérieur. Celui-ce est ensuite acheminé par des tuyaux isolés vers un ballon tampon, qui sert de stockage.

L’énergie ainsi stockée peut ensuite être utilisée pour alimenter la maison en eau chaude sanitaire, ou contribuer au système de chauffage central selon les besoins, le plus souvent en association avec une chaudière traditionnelle.

Dans tous les cas, la circulation de l’antigel dans les panneaux solaires et l’appoint dans la maison sont contrôlés par un programmateur automatique. Vous pouvez paramétrer les plages horaires où vous souhaitez avoir de l’eau chaude en abondance, la température à maintenir en haut du ballon, les écarts de température minimum & maximum pour déclencher la circulation dans les panneaux, etc., depuis un seul appareil.

Il est également possible de chauffer une piscine. Le système utilise alors l’énergie excédentaire fournie par les panneaux les jours de beau temps pour chauffer l’eau de la piscine. Le tout étant naturellement géré via le programmateur électronique.

Share This