CITATION D’AL GORE, PRIX NOBEL DE LA PAIX 2007

«JE SUIS EN DÉSACCORD AVEC CEUX QUI

METTRAIENT LE NUCLÉAIRE DANS LES

ÉNERGIES PROPRES OU RENOUVELABLES»

AL GORE, 15 NOVEMBRE 2000, CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

INTERVIEW À «GRIST MAGAZINE», 9 MAI 2006*

QUESTION: LE NUCLÉAIRE REVIENT EN FORCE, PRÉSENTÉ COMME UNE SOLUTION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE. QUEN PENSEZVOUS?

GORE: Je doute que le nucléaire joue dans l’avenir un rôle beaucoup plus important qu’aujourd’hui

QUESTION: IL NE POURRA PAS OU NE DEVRAIT PAS?

GORE: Il ne pourra pas. De graves problèmes sont à résoudre, qui ne se limitent pas à la question du stockage à long terme des déchets et à celle de la vulnérabilité aux attaques terroristes. Mais supposons pour les besoins de la discussion que ces deux problèmes puissent être résolus. Il reste d’autres difficultés. Durant mes huit ans à la Maison Blanche, chacun des problèmes de prolifération militaire auxquels nous avons été confrontés était lié à un programme de réacteur civil. Et si jamais on en arrivait un jour à vouloir utiliser des réacteurs nucléaires pour remplacer une grande quantité de charbon – le vrai problème étant le charbon – alors il faudrait en mettre dans tellement d’endroits qu’on accroîtrait le risque de prolifération au-delà de tout niveau raisonnable. Et on manquerait d’uranium, à moins de se lancer dans un programme de surgénérateurs ou quelque chose de ce genre, ce qui augmenterait le risque d’accès à des matériaux de qualité militaire.

Quand les prix de l’énergie augmentent, la difficulté de prévoir la demande augmente aussi et l’incertitude avec. Donc, tout naturellement, les dirigeants des compagnies d’électricité vont miser pour leurs investissements en production sur de plus faibles incréments (= unités additionnelles), disponibles plus rapidement, afin de garder une flexibilité. Les réacteurs nucléaires sont les plus gros incréments, qui coûtent le plus d’argent, et sont les plus longs à construire.

* WWW.GRIST.ORG/NEWS/MAINDISH/2006/05/09/ROBERTS/INDEX.HTML

http://blog.greenpeace.fr/wp-content/uploads/2008/01/docnukeeffetdeserre.pdf

Share This