"La motion OGM au conseil communal de Herve : une mise au point suite à la vision réductrice et électoraliste du conseiller Ecolo – le 20 mai 2009"

"Mr Quittre déclare dans son communiqué diffusé tous azimuts que la majorité soutenu par HDM a refusé de voter la motion du Ministre CDH. Peut-être n’a-t-il pas bien entendu ce qui a été mis au vote ? C’est en effet le REPORT de la motion et non un refus qui a été voté. Pourquoi un report ? Tout simplement parce qu’il était demandé par l’échevin de l’Agriculture, Victor Beckers, compétent pour ces matières.
 
En effet, il existe depuis plusieurs années une concertation régulière entre les Echevins de l’Agriculture des communes du Pays de Herve. Celle-ci a débuté par le prix du mérite agricole du Pays de Herve, elle se penche actuellement sur le recyclage des pneus et a discuté lors d’une récente rencontre de la motion OGM, suite à la demande de l’échevin hervien. Il est ressorti de cette réunion qu’en l’absence de consensus, il importait aux échevins d’être éclairés par des spécialistes. Une seconde réunion est donc prévue avec des experts connaissant bien la problématique OGM mais maîtrisant aussi les spécificités de notre région, avec comme objectif une réflexion globale sur le Plateau.
 
Bref, il ne s’agit nullement pour notre groupe d’être pro-OGM, et encore moins en faveur des « grands lobbys de l’industrie semencière » ! Cette assertion n’est un raccourci douteux !
 
Mr Quittre se demande enfin «des membres CDH qui refusent de signer une motion du Ministre CDH : quelle cohérence ? » Et nous lui répondons simplement, sans polémique : celle d’une région et d’acteurs de terrain qui réfléchissent avant de poser des actes.
 
Bien sûr, nous n’allons pas inonder le web et les citoyens de notre version, nous la publions uniquement sur notre site Web, largement consulté suite aux sorties des uns et des autres après les conseils communaux. Comme l’a rappelé l’échevin Beckers en demandant le report, ceux-ci ne sont pas, pour nous, une tribune électorale…
"

 
  Cette réponse extraite du site internet du CDH constitue le comble de la mauvaise foi.


Depuis 2000, à trois reprises, au moins, différents conseillers Ecolo ont déposé un texte visant à faire de notre commune une zone NON-OGM. A trois reprises, le CDH a répondu « nous demandons du temps pour réfléchir… ». Au CDH hervien, on réfléchit mais … lentement.


Il est aussi indiqué que Victor Beckers demande que la décision soit prise en concertation avec l’ensemble des Echevins de l’agriculture des communes du Plateau de Herve. Cette piste de concertation, sympathique au premier abord, m’a déjà été faite à propos de la lutte contre la rouille du poirier et une seconde fois à propos de l’éradication d’une plante exotique dangereuse, la berce du Caucase. Et chaque fois, cette concertation entre les communes a débouché sur l’inaction…

A lire le CDH Hervien, on comprendra donc que Benoit Lutgen, Ministre CDH de l’agriculture depuis 5 ans, ne fait pas partie des personnes cohérentes qui réfléchissent à l’avenir de notre région… Il sera content d’en prendre connaissance.

 

A Verviers, la motion a été déposée par le CDH et soutenue par Ecolo. Elle a été refusé par la majorité PS/MR

  • A Wavre, c’est aussi le CDH qui a déposé la motion. Ecolo soutient et la majorité MR s’y oppose.
  • A Ramillies, la motion a été votée à l’unanimité sauf par le CDH 

  • A Yvoir, majorité MR/CDH/IC , au CC du 13 mai, on a décidé d’attendre
  • Sur son site, Nature & Progrès salue la décision du ministre wallon de l’Agriculture et de l’Environnement, Benoît Lutgen, d’écrire à l’ensemble des collèges et conseils communaux de Wallonie afin qu’ils fassent de leurs localités des communes sans OGM (Organismes Génétiquement Modifiés). Mais Nature & Progrès rappelle qu’il avait eu exactement la même idée… il y a sept ans déjà ! En date du 24 janvier 2002, Nature & Progrès avait, en effet, écrit à toutes les communes, wallonnes et bruxelloises, afin de les mettre en garde contre l’éventuelle implantation d’essais d’OGM sur leur territoire et en leur demandant, par avance, de s’y opposer publiquement. Les efforts avaient été largement couronnés de succès puisque que 80 communes (77 wallonnes et 3 bruxelloises) signèrent une motion refusant les OGM sur leur territoire. Un résultat qu’on put qualifier d’absolument exceptionnel pour l’époque…

 

Ces 80 communes étaient :

Anderlecht, Anhée, Aubange, Bassenge, Beauraing, Binche, Blegny, Bouillon, Braine-Le-Comte, Braives, Bruxelles-Forest, Cerfontaine, Châtelet, Chimay, Ciney, Colfontaine, Comblain au Pont, Courcelles, Court St Etienne, Couvin, Dinant, Doische, Durbuy, Esneux, Fauvillers, Fernelmont, Fléron, Floreffe, Florennes, Gedinne, Genappe, Gesves, Habay-La-Neuve, Hamois, Havelange, Helecine, Honnelles, Houyet, Lierneux, Limbourg, Lincent, Manhay, Meix-Devant-Virton, Momignies, Mont de L’Enclus, Morlanwelz, Namur, Neufchâteau, Oreye, Oupeye, Perulwez, Plombières, Ramillies, Rebecq, Remicourt, Rendeux, Rochefort, Rouvroy, Rumes, Sambreville, Somme-Leuze, Spa, Stavelot, Stoumont, Tellin, Tenneville, Tintigny, Tournai,  Vielsalm, Villers-Le-Bouillet, Visé, Verviers (sous majorité PS/CDH à cette époque, NDLA), Waimes, Walcourt, Wanze, Wellin, Welkenraedt, Yvoir

 

A Herve, le CDH réfléchit………………………………………………………………

Cohérence du CDH, je vous disais!?

 

 

 

Share This