Dossier sur le Lagunage

Il faut avant tout une fosse septique d’une contenance minimale de 3000 litres.
Si vous pensez que le lagunage se résume à une série de mares « odorantes », vous vous trompez!
Quel est le principe? Il s’agit d’une suite de bassins de 70 cm de profondeur; ces bassins sont maçonnés et ensuite on y dépose une bâche plastique étanche. On remplit le premier bassin avec des grenailles, dans lesquelles on plante des masettes et des joncs. A ce stade, l’eau est déjà « suffisamment  » épurée pour la région wallone, on peut déjà bénéficier de la prime.
Pourquoi s’arrêter en si bon chemin?
C’est l’occasion de continuer sur votre lancée et de récolter l’eau dans un bassin « de décantation » où vont se développer des algues vertes. Ces algues sont un riche engrais pour votre potager, votre serre. lg6Le bassin suivant est un bassin filtrant qui est un mélange de terre et de sable et qui va être une zone marécageuse dans laquelle on va planter des plantes tels des iris des marais. Une alternative est d’y implanter une serre: il n’est plus nécessaire d’arroser votre serre et vous avez une terre très fertile dans laquelle vous pouvez planter tomates, melons, poivrons…
La dernière étape est la réalisation d’une marre en récupérant l’eau par infiltration. Dans cette mare, on retrouve des bioindicateurs qui témoignent de la bonne santé de votre installation. On peut donc joindre l’utile à l’agréable et arriver en bout de course à alimenter une mare avec ses eaux épurées. On estime au minimum 5 fois supérieure la qualité des eaux épurées par rapport à celles sortant d’une mini-station d’épuration.

Il y a des contraintes. La première est la superficie: de 2,5 à 10 m² par usager. La seconde est l’accès pour l’amènagement. Vient ensuite la déclivité du terrain (pente de 150 cm entre sortie de la maison et l’évacuation des eaux usées). Il faut aussi rassembler les eaux « sales » y compris les eaux « grises » et ne pas y ajouter les eaux de pluie qui dilueraient le travail des bactéries et ne rendrait pas le lagunage efficace.
Remarque: cette contrainte de séparation des eaux est également valable pour tous les systèmes d’épuration, y compris pour une micro-station!

Il y a également des avantages: un rendement épuratoire élevé, pas de consommation d’énergie, lg8l’ aménagement d’une mare, contribution à la protection du biotope fragile des zones humides de notre région, récupération d’un engrais très riche, pas de frais supplémentaires de type contrat annuel.

Cette soirée était un succès au niveau de l’organisation. Il y avait également pas mal de personnes étrangères à notre commune, preuve en est que le sujet est d’actualité!

Suite à cette conférence, M. Heyden organisait une journée explicative portes ouvertes chez lui à Rochefort. Nous nous y sommes rendus et avons donc constaté le fonctionnement de ce lagunage qui est efficace depuis 1993. Nous espérons voir se développer chez nous des solutions d’épuration par lagunage, ce qui est pour nous la solution la plus convaincante, la plus écologique et à long terme la moins chère!

Pourquoi ne pas réaliser de telle implantations dans nos nouveaux bâtiments scolaires et ainsi montrer une fois de plus l’exemple à suivre? Ou pourquoi ne pas donner une prime communale complémentaire pour ce type d’épuration qui est de loin le plus écologique de tous ceux proposés!

Plus d’infos?

christian.heyden@yucom.be

Saviez vous que ce type d’épuration s’applique dèjà un peu partout? Il est même installé pour épurer toute une ville dans le sud de la France.

Share This