Voeux d’Ecolo – 14 janvier 2017

Voeux d’Ecolo – 14 janvier 2017

Actualité

Alors que tout semble nous donner les raisons de désespérer, Ecolo a choisi d’entrer
résolument dans cette nouvelle année avec enthousiasme et optimisme. Oui, optimisme
mais sans naïveté ni aveuglement …
Nous faisons ce choix pour plusieurs raisons :
Alors que l’on parle d’une « génération des crises » qui doit à la fois faire face à la
question de l’intégration socio-professionnelle et à celle de l’avenir du monde en proie à
d’énormes défis climatiques et environnementaux ;
Alors que les réponses des partis traditionnels aux enjeux sociaux et environnementaux
sont dépassés et inefficaces, quand elles ne sont pas de pures et simples régressions
présentées sous un verni de modernité ;
Alors qu’1/3 de notre jeunesse se considère comme une génération perdue ;
Des citoyens continuent à s’engager, ils refusent le repli sur soi et l’égoïsme, la passivité,
ils rêvent d’un monde meilleur mais ne se contentent pas de le rêver ….
Et donc OUI, le choix que nous faisons c’est d’être avec vous, de refuser la situation
comme une fatalité. Nous faisons le choix d’être aux côtés de tous les Elodie, Sevane,
Annis, Julie, ou Anna …
Nous faisons ce choix parce que, ne l’oublions jamais, pour chaque Théo il y a une Elodie
Nous serons à côté de cette jeunesse qui se vit comme la « génération du changement »,
qui est habitée d’une conscience écologique, qui met la question
environnementale comme première préoccupation, qui oeuvre au quotidien pour la
transition. Cette génération de l’espoir qui comme nous refuse le fatalité et nous montre la
voie à suivre.
Oui, Ecolo est et restera plus que jamais en 2017 leur relais politique. Le relais des tous
ces acteurs du changement, en particulier les jeunes, qui font bouger le monde, qui
oeuvrent comme nous, parfois sans le savoir, pour une terre plus verte, un monde plus
juste .
Je vous l’ai dit nous ne sommes pas naïfs, encore moins aveugles ou sourds …. et la
méfiance du citoyen envers le politique était prévisible. Et ceux qui affirment, la main sur le
coeur, que 2017 c’est plus de démocratie, plus d’ouverture aux citoyens et la restauration
du lien de confiance, moins de concentration du pouvoir, nous leur demandons: et
Publifin ? Et le cumul des mandats ? Et la chasse aux chômeurs ? Et le fragilisation des
classes moyennes ? Et la montée en flèche de la pauvreté ? Et ces réfugiés qu’on
houspille au lieu de les considérer comme une opportunité ? Et le népotisme ambiant qui
veut que le parti devient un patrimoine familial qui se transmet …
Dans un climat de défiance généralisée, il est bon parfois, même pour nous mêmes, de
rappeler que malgré tout, tout ne va pas mal. Chez les écologistes, nous ne sommes pas
spécialement plus vertueux, je le dis souvent, mais nous nous donnons des règles :
– un mandat de parlementaire, ça se mérite, et c’est un temps plein, voire un
investissement à 200 pc pour paraphraser l’un des nôtres. A tous ceux qui parmi nous
exercent ou ont exercé cette fonction chez ECOLO, je dis bravo
!
– un mandant dans un conseil d’administration, ça ne sert pas à l’enrichissement
personnel, ça sert à insuffler de la démocratie dans une série d’institutions publiques ou
semi publiques. A tous ceux qui exercent ou ont exercé un mandat au nom d’Ecolo je dis
merci
– un mandat de bourgmestre, d’échevin ou de conseiller communal, ça sert à faire avancer
l’intérêt général à l’échelon le plus proche du citoyen, et non à développer la culture du
clientélisme. A eux aussi je leur dis bravo !
Et je voudrais vous féliciter vous, les militants qui donnez de votre temps sans compter.
Qui continuez à être attentifs à ce que notre parti conserve ses idéaux de bonne
gouvernance et d’éthique, au service du citoyen. Car l’éthique en politique, ça se construit
et ça se protège, ça ne se décrète pas !
Etre militant politique, et singulièrement écologiste, c’est ne l’oublions pas donner de son
temps pour un combat que l’on estime juste. Parce que le monde mérite d’être changé. En
profondeur.
Et là je voudrais m’adresser à toutes et tous : on l’a vu avec cette enquête Noir Jaune
blues : une méfiance importante vis-à-vis des institutions. Les citoyens pensent
aujourd’hui que la politique ne résout rien, car la politique est aux mains de quelques uns,
asservie aux lobbies, au service d’intérêts particuliers.
Nous ne sommes pas les derniers à dénoncer ces dérives, on l’a encore constaté ces
dernières semaines. mais je voudrais aujourd’hui me dresser fermement contre ce qui
apparaît comme une fatalité. Et elle nourrit d’ailleurs au plus profond de moi le feu de mon
engagement en politique : oui, la politique peut et doit changer les choses. Nous avons la
responsabilité, non pas de brûler les institutions, mais de restaurer par nos pratiques la
confiance en nos institutions démocratiques
En 2017 plus que jamais, soyons fiers d’être écologistes, soyons fiers de faire de la
politique

Ecolo avec les jeunes, pour un monde qui change.

Ecolo avec les jeunes, pour un monde qui change.

Actualité

Dans un monde qui oscille entre espoir et désillusions, les écologistes font résolument le choix d’être du côté de la solution et de ceux qui veulent faire bouger les choses. « Notre planète a besoin d’un sursaut, notre pays a besoin d’un sursaut. A côté de l’affairisme, du clientélisme, du nationalisme, du populisme, du racisme, etc, etc, il y a… l’écologie, il y a… l’espoir, il y a… demain », ont rappelé Zakia Khattabi et Patrick Dupriez ce samedi 14 janvier lors des vœux d’ECOLO pour l’année qui s’ouvre.

A cette occasion, huit jeunes entrepreneurs qui se vivent comme la « génération du changement », refusant le fatalité, sont venus montrer comment ils écrivent une nouvelle histoire au quotidien. Accueil des réfugiés, agriculture, alimentation, économie du partage, culture, vivre ensemble, les 18-35 ans en veulent, se bougent et créent demain tous les jours. « Parce que l’écologie est orientée vers l’avenir et donc les générations futures, parce que nous cherchons l’émancipation individuelle et la possibilité pour chacun(e) d’entreprendre et de créer, nous voulons qu’Ecolo soit et reste le relais de toutes celles et de tous ceux qui veulent changer le monde, en particulier les jeunes, et qui agissent pour une terre plus verte et un monde plus juste », ont encore déclaré les Coprésidents d’ECOLO.

Aujourd’hui, nous avons besoin d’oser prendre des décisions fortes pour l’avenir de notre pays et de notre planète et d’être le plus nombreux possible à aller de l’avant et à décider, participer, s’impliquer. ECOLO a donc profité de ces vœux 2017 pour lancer un appel large : « Impliquez-vous, impliquons-nous, osons faire ce que nous n’avons jamais pensé et osé faire. Il n’est pas trop tard mais il est temps. Car tout change quand on est 11 millions à le décider ! ».

Cet appel fera l’objet d’une campagne d’un an qui accompagne le lancement du nouveau magazine et site internet « Créons Demain », en rassemblant un maximum de citoyens autour de ce leitmotiv: que pouvons-nous faire pour la société et la planète que nous n’avons encore jamais osé faire ? Car tout change quand on est 11 millions à (le)décider !

Toutes les informations sur la campagne : creonsdemain.be

Matthieu Daele

Nos députés régionaux

Assistant social de formation, j’ai travaillé dans les centres PMS de Liège, Huy et Verviers et j’ai coordonné l’association des « Responsible young drivers ». Au niveau politique, j’ai été conseiller communal à Theux de 2002 à 2006. Depuis juin 2009, je suis député à la Région wallonne et à la Communauté française. Mes matières de prédilection sont la mobilité, l’action sociale, la jeunesse et l’aide à la jeunesse.

Ministres, Secrétaires d’Etat, Présidence PW

Ministres, Secrétaires d’Etat, Présidence PW

Ecolo - le parti

 

ECOLO compte actuellement deux ministres en Région wallonne et une ministre et un secrétaire d’Etat à Bruxelles. Deux de ces ministres le sont aussi à la Communauté française. C’est une élue écologiste qui préside le Parlement wallon.

 

Région wallonne et Communauté française > Jean-Marc Nollet

Vice-président du Gouvernement wallon, ministre wallon du développement durable et de la fonction publique, ministre communautaire de la fonction publique, de la recherche et de l’accueil de l’enfance

En savoir plus

 

 

 

Région wallonne > Philippe Henry

henry.jpg

Ministre du Gouvernement wallon en charge de l’aménagement du territoire, de la mobilité et de l’environnement

En savoir plus

Région bruxelloise et Communauté française > Evelyne Huytebroeck

huytebroek.jpg

Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de l’énergie, l’environnement, la coordination de l’alliance emploi-environnement, la rénovation urbaine. Ministre communautaire en charge de la jeunesse.

En savoir plus

Région bruxelloise > Christos Doulkeridis

doulkeridis.jpg

Secrétaire d’Etat de la Région bruxelloise en charge du logement

En savoir plus

Région wallonne > Emily Hoyos

hoyos.jpg

Présidente du parlement wallon

Les parlementaires Ecolo

Ecolo - le parti

Des mandataires écologistes sont présents dans toutes les assemblées parlementaires. Découvrez nos députés européens, régionaux, fédéraux ou communautaires.
Voir aussi : nos ministres, secrétaire d’Etat, présidente d’assemblée

Parlement européen

Parlement fédéral – Le Sénat

  • Carine Russo, Sénatrice cooptée

  • Isabelle Durant, Sénatrice et co-présidente d’Ecolo

  • José Daras, Sénateur

  • Marcel Cheron, Député régional wallon et député au Parlement de la Communauté française, Sénateur de communauté

  • Marie Nagy, Députée bruxelloise et députée au Parlement de la Communauté française, Sénatrice de communauté

Parlement fédéral – La Chambre

Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale

Parlement wallon

  • Bernard Wesphael, Député et chef de groupe au Parlement wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Christian Noiret, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Emily Hoyos, Présidente du Parlement wallon, députée au Parlement de la Communauté française

  • Emmanuel Disabato, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Isabelle Meerhaeghe, Députée wallonne et députée au Parlement de la Communauté française

  • Luc Tiberghien, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Marcel Cheron, Député régional wallon et député au Parlement de la Communauté française, Sénateur de communauté

  • Marianne Saenen, Députée wallonne et députée au Parlement de la Communauté française

  • Matthieu Daele, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Monika Dethier-Neumann, Députée au Parlement wallon, Gemeinschaftsabgeordnete im Parlament der Deutschsprachigen Gemeinschaft

  • Olivier Saint-Amand, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Patrick Dupriez, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Véronica Cremasco, Députée wallonne et députée au Parlement de la Communauté française

  • Xavier Desgain, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française

  • Bernard Wesphael, Député et chef de groupe au Parlement wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Christian Noiret, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Emily Hoyos, Présidente du Parlement wallon, députée au Parlement de la Communauté française

  • Emmanuel Disabato, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Isabelle Meerhaeghe, Députée wallonne et députée au Parlement de la Communauté française

  • Jean-Claude Defossé, Député bruxellois et député au Parlement de la Communauté française

  • Luc Tiberghien, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Marcel Cheron, Député régional wallon et député au Parlement de la Communauté française, Sénateur de communauté

  • Marianne Saenen, Députée wallonne et députée au Parlement de la Communauté française

  • Marie Nagy, Députée bruxelloise et députée au Parlement de la Communauté française, Sénatrice de communauté

  • Matthieu Daele, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Olivier Saint-Amand, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Patrick Dupriez, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Sarah Turine, Députée bruxelloise et députée au Parlement de la Communauté française

  • Véronica Cremasco, Députée wallonne et députée au Parlement de la Communauté française

  • Xavier Desgain, Député wallon et député au Parlement de la Communauté française

  • Yves Reinkin, Député au Parlement de la Communauté française

Parlament der Deutschsprachigen Gemeinschaft

  • Monika Dethier-Neumann, Députée au Parlement wallon, Gemeinschaftsabgeordnete im Parlament der Deutschsprachigen Gemeinschaft