Propos recueillis sur le site du cdh de Herve:
Déchets : MR et Ecolo, un discours à géométrie variable… – le 20 novembre 2009

Quand le MR et Ecolo sont dans l’opposition, ils considèrent que la gestion des déchets (poubelles à puces d’Intradel) est catastrophique :

  1. « On va boxer les citoyens« , dixit MR dans l’opposition à Herve ;
    .
  2. « C’est excessif et de l’encouragement à la pollution…«  dixit Ecolo dans l’opposition à Herve (en occultant des informations essentielles* !!!) ;

Quand le MR et Ecolo sont dans la majorité, ils considèrent que la gestion (poubelles à puces d’Intradel) est… bonne :

  1. « La commune de Hannut a décidé de faire changer les habitudes de ses citoyens. Elle veut les conscientiser à la nécessité du tri« ,
    « En restant au sac-poubelle, à terme ça aurait coûté plus cher » dixit le MR dans la majorité à Hannut ;
    .
  2. « Par le nouveau système, nous allons payer le juste prix de notre propre production de déchets« ,
     » Intradel propose finalement le système le plus intéressant » dixit Ecolo dans la majorité à Amay.

Commentaire:

En critiquant ce qu’il appelle discours à géométrie variable, le chroniqueur du CDH oublie que la démocratie ne peut exister sans esprit critique.

Le tableau de comparaison entre 3 communes montre clairement que les meilleurs choix faits en matière de gestion des déchets se sont faits à Herve.

Il n’en demeure pas moins que ces choix sont le résultat d’un subtil dosage des mutiples paramètres aboutissant à la facture finale et que le poids relatif de ces éléments conditionne le comportement du citoyen.

A cet égard, chez Ecolo, la discussion est toujours ouverte, et si nous étions conseiller à Amay, chez J.M. Javaux, notre discours et notre réflexion ne seraient pas différents.  En effet, il se pourrait, après analyse, que la modification d’un seul paramètre contribue à modifier les comportements.

Chez Ecolo, les décisions ne sont pas des Bulles Papales.

Share This