En été, on observe à la face supérieure des feuilles la présence de
taches irrégulières de couleur orangée. Plus tard vers la fin de l’été, apparaissent à la face inférieure des feuilles, et correspondant aux taches orangées, des petites excroissances verruqueuses laissant s’échapper une poussière brun foncé (spores).

rouille_2
La formation de chancre sur rameaux, de même que les attaques sur fruits sont peu courantes.

Description et dégâts
Cette rouille effectue son cycle de développement exclusivement en présence de deux plantes hôtes : le poirier et le genévrier (Juniperus
sabina, Juniperus oxycedrus, Juniperus chinensis). Le champignon hiverne sur les pousses de genévriers d’ornement sensibles.  Au printemps, par temps humide, des masses gélatineuses de couleur brune se développent sur les rameaux de genévriers attaqués.
Dans le courant des mois de mai-juin, les spores libérées sont  transportées par le vent et infectent les jeunes pousses de poirier. Le
champignon poursuit son développement sur le poirier durant une partie de la saison. Une feuille de poirier infectée par la rouille ne transmet pas la maladie aux autres feuilles de poirier, mais uniquement au genévrier.
A la fin de l’été, les spores sont libérées. Ces dernières ne sont plus capables d’infecter les organes de poirier.
Transportées par le vent, elles envahiront l’autre plante hôte. Conditions et facteurs favorisants La survie du pathogène est liée à la présence du genévrier à proximité des vergers.

Conseils
Si la maladie se développe sur un poirier, alors un genévrier malade doit se trouver dans les environs. Pour prévenir le développement du champignon, il est conseillé dans la mesure du possible d’éviter de planter des genévriers à proximité de poiriers. Si vous avez des genévriers dans votre jardin, il est préférable de les supprimer.
Dans le cadre d’un verger de production, on peut protéger les arbres en traitant régulièrement d’avril à juin, sachant que les produits utilisés contre la tavelure ont une action contre la rouille grillagée.
Pour les particuliers, il faut limiter le nombre de traitements, sachant qu’il s’agit de « réduire » la gravité de la maladie avant le début du  développement. On conseille donc d’appliquer un traitement préventif en début de saison (lorsque les premières feuilles sont étalées) avec des produits à base de mancozèbe ou de manèbe.
C’est-à-dire, par exemple:
DITHANE (PROTEX) emballage 300g
DITHANE WG (FORMULEX) emballage 200 ou 500g
Ne pas oublier que les produits sont pour la plupart vendus sous forme concentrée, donc dangereuse. Evitez le contact direct avec le produit concentré et respectez toujours les consignes de sécurité et les dosages indiqués sur l’emballage. Augmenter la dose n’améliorera pas l’efficacité du traitement. Comme tout produit pulvérisé sur les feuilles, ne  pulvérisez pas par forte chaleur / soleil intense. Conservez les produits concentrés dans un lieu hors de portée des enfants. Ne conservez pas les produits dilués: leur efficacité décroît très rapidement. Evitez la présence d’autre personne pendant et juste après la pulvérisation.

 

Extrait de   profruit

Share This