Indignez-vous

Infos citoyennes

INDIGNEZ-VOUS
De Stéphane Hessel
93 ans. C’est un peu la toute dernière étape. La fin n’est plus bien loin.
Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle
à mon engagement politique : les années de résistance et le programme
élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance !
C’est à Jean Moulin que nous devons, dans le cadre de ce Conseil, la
réunion de toutes les composantes de la France occupée, les
mouvements, les partis, les syndicats, pour proclamer leur adhésion à la
France combattante et au seul chef qu’elle se reconnaissait : le général de
Gaulle. De Londres où j’avais rejoint le général de Gaulle en mars 1941,
j’apprenais que ce Conseil avait mis au point un programme, l’avait
adopté le 15 mars 1944, proposé pour la France libérée un ensemble de
principes et de valeurs sur lesquels reposerait la démocratie moderne de
notre pays.

(suite…)

by 13 Jan 2016

Le patron de Belgacom a reçu 1 million supplémentaire

Infos citoyennes

Didier Bellens, l’administrateur-délégué de Belgacom, a reçu 3,57 millions d’euros en salaire et autres primes en 2007, révèle ce lundi De Tijd sur son site internet sur base des informations publiées dans les documents annexés à la convocation de l’assemblée générale de l’entreprise. En 2006, Didier Bellens avait gagné 2,6 millions d’euros.

Belgacom a payé l’année dernière 12,2 millions d’euros aux huit membres du comité de direction, contre 8,3 millions d’euros un an auparavant. Cette hausse est expliquée par les 3,3 millions d’euros d’indemnités de fin contrat, notamment liées au départ forcé de Bridget Cosgrave de Belgacom. (belga)

by 17 Mar 2008

Didier Reynders, l’homme qui parle à l’oreille des riches

Infos citoyennes

 

J’ai lu : « Didier Reynders, l’homme qui parle à l’oreille des riches », de Marco Van Hees, Editions Aden

 

Bien sûr, ce petit ouvrage est exclusivement à charge de notre Ministre des finances des 8 dernières années. Mais il rappelle utilement que son action a surtout bénéficié aux plus riches. L’inventaire des faits d’armes de Reynders est à cet égard assez édifiant. L’amnistie fiscale, qui, d’unique, est devenue permanente, est un véritable encouragement à la fraude puisqu’elle permet de blanchir l’argent noir à moindre frais. Les intérêts notionnels, un système de déduction fiscale pour les sociétés, bénéficient surtout aux sociétés fortement capitalisées et aux multinationales. Son opposition à toute forme d’imposition des gains boursiers est un encouragement aux spéculateurs financiers qui amassent ainsi des fortunes colossales en dehors de toute taxation. Mais le plus grave réside sans doute dans la désorganisation progressive de l’administration fiscale qui rend le contrôle de plus en plus inopérant. Quant à la lutte contre la grande fraude fiscale, les quelques affaires connues ont démontré le manque manifeste de volonté pour arriver à éviter la prescription. En définitive, l’action de Didier Reynders n’a fait que renforcer la profonde injustice fiscale et ce ne sont pas les quelques miettes jetées aux besogneux qui ont pu déranger le festin des nantis.

by 31 Oct 2007